Accéder au contenu principal

. Sur le talus .





Le soir couchant ferme une porte
Nous sommes au bord du chemin 
Dans l’ombre 
           près du ruisseau où tout se tient 

Si c’est encore une lumière 
     La ligne part à l’infini 

L’eau monte comme une poussière 

Le silence ferme la nuit


Pierre Reverdy