Accéder au contenu principal

La clairière des grands pins

 






De ce que nous sommes fait

De ce que nous serons

Quelques milliers d’années suffiront


Du fond des océans à la clairière sablonneuse

Rosée ocre Blanche pourprée

La bruyère chante les cigales

Les cigales chantent les pins

Les pins tendent leur bras en majesté

Et moi je suis là minuscule

Je me plis, je me penche, je salues l’air la chaleur le ciel et le soleil


La vie comme offrande

Galets d’agiles éparpillés par la pluie

Arrondis striés mauve 

Comme un hommage un jour qui chante


De ce que je fais

De ce que nous en feront

Ces quelques années qui me sont donnés me rempliront